Logo Le site d’estimation de DESCAMPIAUX DUDICOURT & ASSOCIES

La place lilloise toujours plus courtisée pour les marchés de bureaux

Posté le 22 Octobre 2018
Actu
D’ici la fin de l’année, ce seront près de 300 000 m2 de bureaux qui auront été transactés sur la métropole lilloise. Un nouveau record qui nous place en deuxième position derrière Lyon. Mais révèle aussi la monopolisation du marché lillois par rapport au reste de la région.

Toujours plus ! D’année en année, la place lilloise bat des records de transactions sur son marché de bureaux. À croire qu’il n’y a plus de limites à la tertiarisation de l’économie métropolitaine.

«  Nous talonnons de plus en plus Lyon, premier marché de province, constate Hugues Laffineur (cabinet Tostain & Laffineur), fin connaisseur du marché. L’an dernier ils avaient fait 260 000 m2 de bureaux, nous 215 000. Cette année, nous sommes déjà à 195 000 m2 au troisième trimestre. De quoi espérer approcher les 300 000 m2 d’ici la fin de l’année  »

Une santé insolente qui confirme l’attractivité de la place lilloise, pour son emplacement, ses prix, ses disponibilités.

Mais qui révèle également le décalage grandissant avec le reste de la région.
98 % des transactions en métropole

«  98 % des transactions se font en métropole lilloise, estime Hugues Laffineur. Quand Valenciennes, Lens et la côte ne dépassent guère les 7 000 m2 de programmes tertiaires  ». Dernière annonce en date : 1 600 m2 de bureaux pour les «industries innovantes» à créer au niveau de la Serre numérique de Wallers-Arenberg près de Valenciennes.

Pendant ce temps, Auchan Retail va déplacer une grosse partie de sa centrale nationale sur 15 000 m2 au parc de la Haute Borne à Villeneuve-d’Ascq, l’Établissement français du sang construit 4 000 m2 de bureaux sur le parc Eurasanté à Loos-lez-Lille, Sopra s’installe sur 4 700 m2 sur la zone des Près à Villeneuve-d’Ascq. Et on annonce 100 000 m2 supplémentaires pour le dernier trimestre, avec le futur déménagement de la Métropole européenne de Lille dans les 30 000 m2 de l’immeuble Biotop (à côté du Conseil régional), le futur déménagement du siège de Norauto sur 15 000 m2 dans l’immeuble Open’R, derrière Auchan V2 à Villeneuve-d’Ascq. Sans oublier le développement exponentiel du parc Euratechnologies à Lomme et Lille.

«  80 % de la demande placée se concentre sur quatre secteurs, explique Hugues Laffineur. Villeneuve-d’Ascq pour 28 %, Lille pour 26 %, les grands boulevards pour 17 % et Euralille pour 5 %  ». Le quartier tertiaire de Lille commence en effet à arriver à saturation, le dernier immeuble à être achevé étant l’Ekla (15 000 m2) de l’autre côté du périphérique. En attendant le Shake (30 000 m2) où doit s’installer entre autres le nouveau siège régional de la Caisse d’Épargne.
La « nouvelle frontière »

Mais il y a encore de la marge. La « nouvelle frontière » pour les bureaux lillois se situe du côté de l’ancienne gare Saint-Sauveur, à EuraTechnologies, sans oublier les 90 000 m2 que la MEL va libérer, à cheval sur Lille et La Madeleine, d’ici quelques années.

Pendant ce temps, ça bouge beaucoup du côté de Villeneuve-d’Ascq. À la frontière de Mons-en-Baroeul et Marcq-en-Barœul, le Près Business Pole, un vieux parc des années 1980, est en plein réaménagement. Mazars, Sopra, NordNet, Altima, l’espace de coworking Regus s’y sont ou vont s’y installer. Et on annonce près de 18 000 m2 qui vont prochainement sortir de terre pour accueillir de gros sièges régionaux.

Le parc technologique de la Haute Borne à Villeneuve-d’Ascq n’en finit pas de s’étendre depuis que l’on a libéré 60 000 m2 de foncier au niveau du « Grand carré ». La direction régionale des laboratoires Boiron s’y installe sur 3 000 m2, et comme nous l’expliquions plus haut, Auchan retail y relocalise une grande partie de sa centrale sur 15 000 m2.

Les Grands boulevards ne sont pas en reste, avec les 15 000 m2 de l’ancienne friche Gifi à Marcq-en-Barœul qui vont se transformer en Work Lab City. L’assureur Allianz, le bureau d’études Egis et un nouvel espace de coworking doivent s’y installer. Un gros projet est également dans les cartons au niveau du parc du Verseau, boulevard de la Marne, près du siège Promod, où 9 000 m2 de bureaux sont annoncés.

Oui, il y a encore de l’espace et de la matière. Car visiblement, la demande est là…

 

http://www.lavoixdunord.fr/462364/article/2018-10-04/marches-des-bureaux-la-place-lilloise-toujours-plus-courtisee

Tags :

Bookmark and Share
Retour à la liste